Star Wars - Edge of the Empire

Saison 1, Acte 3, Épisode 2

Cero - La chasse

Lorsque Grawn dépose le groupe sur QSD-12, Cero décide, afin d’en savoir davantage sur la créature qu’il doit abattre, d’aller voir les survivants de l’attaque. Sur les 50 mineurs qui opéraient la mine, 20 ont survécu, dont 7 sont grièvement blessés.

Cero fait la connaissance de Boriedus Kafrak Delk, le nouveau contremaître de la mine, qui était présent lors de l’attaque. Il s’agit d’un Elomin (la plus grande partie du personnel est constituée d’Elomins et d’Eloms).

Boriedus lui adresse la parole ainsi:

« Haaaaaa, on me dit que le grand Dragga le Hutt désire prendre le contrôle des opérations ici. Son majordome m’a contacté. Hé bien, vous savez que nos hommes ont été massacrés gratuitement, nous n’allons pas reprendre le travail sans obtenir une garantie de protection et de soins médicaux. »

Il fait également référence à un autre chasseur, travaillant pour Hacesi Corps, qui serait passé aujourd’hui et qui aurait fait la promesse d’abattre la bête également.

Cero, voyant que Boriedus est peu coopératif, décide de jouer un jeu qu’il n’apprécie pas vraiment: se vanter et mentir sur ses prouesses pour épater la galerie. Il affirme donc à Boriedus qu’il est le meilleur; comme preuve, il lui tend sa dent de Nexu, affirmant qu’il tue l’une de ces créatures à chaque jour. Boriedus semble impressionné et lui en dit davantage:

« Hm, bien que Jortol, l’ancien contremaître, n’aurait jamais voulu l’avouer, l’attaque a possiblement été provoquée car il a envoyé une sonde au Sud, à la recherche de minerai. Il avait été averti que de dangereuses créatures vivaient au Sud… La bête a suivi la sonde lors de son retour. Lorsqu’il l’a aperçue, Jortol a pris panique et a fait feu. La bête fait plus de 10 mètres quand elle se lève, vous savez? Elle a pris panique, a chargé Jortol et a tué tous les mineurs qui étaient dans son champ de vision. »

Cero lui demande ensuite de décrire la bête et sa façon de combattre. Boriedus lui explique que la bête ressemble à un énorme lézard caché sous une carapace de pierre. Elle aurait chargé Jortol puis se serait levée pour frapper, de ses immenses pattes, tous les miniers et l’équipement à proximité, pour enfin quitter sans s’acharner.

Cette description donne l’impression à Cero qu’il s’agît plutôt de la réaction d’une proie affollée que d’un prédateur en quête de victimes. Il garde en tête la possibilité de simplement chercher à la faire fuir ou peut-être même de chercher à l’apprivoiser. Il ne tire pas vraiment de satisfaction à chasser des créatures qui ne lui posent pas de danger a priori. Il évaluera la situation sur place.

Boriedus ajoute qu’aller au Sud est très dangereux et demande ensuite à Cero plusieurs fois quand ils auront une infirmerie sur pied afin de soigner leurs blessés. Il a de la prestance, mais est visiblement davantage préoccupé par la santé de son équipe. Cero lui pointe Mademoiselle et ses partenaires qui descendent du matériel; il explique nonchalamment que le soins ne tarderont pas.


Ayant accumulé toute l’information qu’il pouvait sur la bête, Cero quitte la colonie minière peu de temps après pour marcher vers le Sud. Il possède une carte du Sud de la colonie et de l’équipement de pointe qui lui a été vendu par Dragga sur Nar Shaada à peu de frais, notamment un fusil de chasse Model 77 tout neuf, qu’il a modifié pour en augmenter la portée, et quelques Electro Snares.


Lors de sa première journée de marche dans la forêt éparse du Sud de l’équateur de QSD-12, Cero suit d’abord les traces de la bête, qui a laissé un corridor d’arbres écrasés sur son chemin. Il aperçoit quelques spécimens de faune locale, dont des espèces de sangliers sauvages inoffensifs. Il se dirige vers un pic rocheux visible au Sud-Ouest et s’y rend après plusieurs heures de marche, après avoir quitté la piste de la créature (qu’il a confiance de retrouver facilement).

En arrivant à la montagne, Cero réalise que la pierre sort de terre de façon abrupte; il sera difficile d’y grimper afin d’obtenir le point de vue des environs qu’il espère trouver. Il passe plusieurs heures à contourner le rocher afin de trouver un chemin praticable, qu’il trouve à la tombée du soir. Il monte rapidement en altitude et avant la tombée de la nuit il scrute l’horizon; il peut voir la trace de la bête se diriger directement vers le Sud, vers les montagnes enneigées qui marquent la fin des espaces tempérés de QSD-12. Il aperçoit également, au Sud-Est, d’autres pics rocheux qu’il compte rejoindre afin d’obtenir un autre point de vue à mi-chemin.

Se sentant en sécurité dans les rochers à cette altitude, Cero tente d’établir son petit campement pour la nuit et de trouver de la nourriture. Malheureusement, il y passe plusieurs heures et échoue de trouver de la nourriture suffisante pour calmer sa faim et ne parvient pas à trouver des matériaux pour se faire un campement. Il passe donc une nuit difficile, dort très peu et décide finalement, malgré la fatigue, de reprendre la route le lendemain matin.


Cero débute la seconde journée du périple en descendant la montagne et en marchant rapidement dans la forêt vers les pics rocheux du Nord-Est. Il observe les traces laissées par un prédateur rampant de grande taille. Il voit également à nouveau de gros sangliers et des oiseaux géants colorés qui parcourent le ciel.

Après plusieurs heures de marche, il atteint la grande rivière qui traverse la forêt d’Ouest en Est. Avant de la traverser, il déploie un lifeform scanner qu’il s’est procuré sur Nar Shaada avant son départ. L’appareil, une fois installé, lui permet d’identifier sommairement la faune présente à 500m de rayon autour de lui. La base de données de l’appareil ne lui permet pas d’identifier les créatures présentes mais il ne voit pas d’indications comme de quoi un prédateur redoutable serait dans les environs.

Cero prend ensuite un bon moment pour identifier un endroit idéal afin de traverser la grande rivière. Il y parvient et traverse lentement, marchant parfois sur des pierres, s’agrippant à quelques branches et marchant dans l’eau à quelques endroits (l’eau lui arrive à la taille). La traversée le fatigue un peu, mais il y parvient.

Cependant, dès son arrivée de l’autre côté, un coup de blaster qui provient de la montagne au Sud-Est l’atteint! Cero, grièvement blessé par l’attaque, se planque derrière un arbre et retourne le feu!

Les attaques arrêtent immédiatement après. Cero, caché derrière son arbre, s’injecte deux stimpacks avant d’oser sortir de là.

Il poursuit sa marche dans la forêt mais passe d’arbre en arbre, tentant de se dissimuler. Il marche vers la montagne et l’atteint tout juste avant la tombée de la nuit. Il trouve un passage pour monter en altitude et trouve l’endroit d’où l’autre chasseur l’a probablement tiré; il voit un peu de sang au sol et trouve un petit sac que le chasseur a probablement laissé en fuyant; il contient quelques effets personnels et deux stimpacks. Il installe le lifeform scanner et tente de voir le tireur ennemi; il ne parvient pas à le trouver ni avec l’appareil, ni en scrutant l’horizon. Cependant il remarque que les traces de la bête deviendront plus difficiles à suivre au Sud; la trace linéaire qui descend de la colonie vers le Sud devient plus loin une grande superficie de terres piétinées.

Cero décide à nouveau de dormir dans la montagne, la nuit étant sur le point de tomber. Il parvient cette fois à trouver quelques petites créatures et plantes comestibles et à établir un campement.


À son réveil au troisième jour, Cero est décidé; il va retrouver le tireur ennemi. Il débute sa journée en descendant la montagne et en suivant une fausse piste pendant quelques heures vers le Sud Est, dans la forêt. Il parvient à retrouver une autre piste se dirigeant vers le Sud et la suit pendant tout l’après-midi. Cette piste l’amène à la sortie de la forêt, dans une grande zone où tous les arbres semblent avoir été piétinés. Au Sud, à l’horizon, il peut apercevoir les grandes plantes géantes émergeant d’un immense marais.

Retrouver les traces du chasseur sur cette grande étendue de terre et de bois mort se révèle beaucoup plus difficile qu’en forêt. Cero aperçoit également que des essaims d’énormes insectes volants parcourent le site, rendant l’endroit encore un peu plus hostile. Il décide cependant de ne pas abandonner sa poursuite du chasseur et passe plusieurs heures à tenter d’identifier ses pas. Éventuellement il manque de prudence et s’approche un peu trop d’un énorme essaim, qui bifurque dans sa course et se dirige rapidement vers lui!

Cero décide de fuir et laisse tomber un electro snare au sol, espérant que l’essaim le déclenchera au passage. L’essaim semble reconnaître le danger et contourne l’objet puis poursuit son vol vers Cero, le rattrapant rapidement. Cero laisse tomber un second electro snare puis l’essaim le contourne également, s’approchant toujours de Cero! Finalement, Cero laisse tomber son troisième et dernier electro snare et puisque l’essaim est à proximité, cette fois il est déclenché. Un éclair déchirant illumine la nuit et les trois quarts de l’essaim sont tétanisés et tombent sur le sol. Les autres insectes se dispersent dans la panique, laissant Cero fuir.

Cero, fatigué par la journée et cette attaque, décide de monter son campement afin de passer la nuit sur cette étendue de forêt dévastée. Cependant, il ne parvient toujours pas à trouver de nourriture et ne trouve pas de lieu sécuritaire où dormir; il ère pendant un bon moment sur ces terres dangereuses, évitant les insectes volants géants et passant une nuit supplémentaire éveillé.


Le matin se lève et Cero est visiblement éprouvé. Il poursuit tant bien que mal son chemin et identifie, un peu plus loin, d’espèces d’énormes gorilles qu’il ne parvient pas à identifier. Ils ne semblent pas hostiles, mais Cero les contourne.

Il poursuit toujours sa recherche de la piste du chasseur, qui doit nécessairement avoir traversé ces terres. Finalement, après plusieurs heures, il croit avoir identifié une piste à l’est, qui va vers le Sud! Cero traque le chasseur et aboutit dans l’énorme marais qui marque la dernière étape avant d’arriver aux montagnes infranchissables du Sud.

Cependant, la nuit tombe tranquillement à nouveau et Cero hésite; entrer dans le marais constitue un nouvel environnement, de nouveaux dangers, et il devra les affronter dans la fatigue et l’obscurité. Les terres qu’il quitte n’étant cependant pas beaucoup plus accueillantes, il décide de suivre la trace dans les marais malgré tout.

Il perd la trace du chasseur dans le marais et la brume. Ne désirant pas continuer dans la nuit et passer une seconde nuit blanche d’affilée, il tente de trouver un des rares endroits où il sera possible d’établir un petit campement. Il trouve un petit monticule terreux à la base d’un grand arbre et réussit à s’y installer. Il sait reconnaître que ce monticule est un endroit de choix pour camper, possiblement le seul bon choix des environs. Il décide donc qu’il y installera un electro snare avant de quitter le lendemain, considérant que les chances sont bonne que l’autre chasseur, s’il survit à leur rencontre, repasse par cet endroit sur le chemin du retour.


Après une bonne nuit de sommeil dans son hammac de fortune et après avoir mangé quelques plantes comestibles du marais, Cero reprend la route. Il retrouve à la lumière du jour les traces du chasseur et court dans l’espoir de reprendre un peu de temps perdu.

Pendant son chemin, il identifie dans le marais un objet cylindrique clairement technologique, qui ne semble pas à sa place dans un endroit aussi sauvage. Il prend un moment pour aller l’examiner. Il s’agit d’un grand cylindre métallique qu’il ne saurait identifier mais qu’il semble possible d’ouvrir; il s’y affaire et parvient à l’ouvrir en deux parties. Une pièce qui semble informatique glisse du cylindre et tombe dans l’eau du marais. Il la récupère et aimerait pouvoir l’amener avec lui mais elle est plutôt encombrante; il décide donc de la démonter afin de ne récupérer que l’essentiel, qui semble être une carte de mémoire coincée à l’intérieur. Il réussit à la sortir de là mais non sans la casser en deux! Il la place dans son sac et poursuit sa route.

À la tombée du soir, Cero arrive enfin au bout de l’énorme marais. Des rochers émergent du marais et une lente montée semblent mener vers un creux dans les rochers et ensuite vers la falaise abrute du Sud. Au sommet des montages, Cero peut apercevoir d’énormes nuages; une tempête semble faire rage.

Il monte sur les rochers et court pendant un peu plus d’une heure, souhaitant toujours trouver le chasseur. La nuit est tombée lorsqu’il atteint une bonne altitude et qu’il obtient une vision partielle sur la descente vers la falaise. Il s’accroupit sur les rochers et scrute l’horizon avec le viseur de son Model 77; il finit par apercevoir l’autre tireur, qui est couché et semble viser quelque chose sur la falaise!

Cero tourne légèrement son viseur et aperçoit ce que le chasseur vise; il s’agit d’un énorme rocher qui semble monter sur la falaise lentement! Le chasseur fait feu sur le rocher et l’immense pierre, qui fait plus de 10 mètres de longueur, tombe de la falaise sous le choc!

Cero fait feu sur le chasseur. Il le manque, mais le force à rouler derrière un rocher. Cero fait feu à nouveau, et semble toucher l’épaule du chasseur! Le chasseur fuit, descendant vers la falaise. Cero le poursuit!

Cero court pendant un bon moment et arrive au sommet des rochers avant la descente vers la falaise. Il regarde en bas, au pied des montagnes, et aperçoit l’énorme rocher qui semble être en mouvement et il voit que des coups de blaster sont dirigés contre celui-ci! Il entend subitement un cri tonitruant provenant du rocher, confirmant qu’il s’agit bien de la bête! Il remarque qu’elle semble être blessée, puis le rocher se dirige violemment vers l’endroit d’où semblait venir les coups de blaster et il aperçoit le chasseur qui fuit, titubant, tentant de se dissimuler derrières d’autres pierres.

Cero décide donc de tirer sur la créature à grande distance. Il la rate, mais l’affole encore plus, et celle-ci charge à nouveau le chasseur, détruisant tous les obstacles sur son chemin. Cero tire à nouveau sur elle, la rate encore, puis se repositionne pour s’aider à l’atteindre à son prochain tir.

Cependant, la créature semble réaliser qu’elle a un nouvel agresseur. Elle se retourne subitement et fait deux grands bonds dans les airs, couvrant plus de la moitié des 800 – 900 mètres la séparant de Cero. Cero réalise à ce moment qu’elle se déplace et bouge beaucoup plus rapidement qu’une créature de cette taille devrait être en mesure de le faire! Il doit faire un effort majeur pour résister à l’envie de fuir et de laisser tomber sa mission… La créature atterrit près de lui et pousse un cri qui se répercute sur les parois de la chaîne de montagne. Il commence à neiger.

Cero réussit à se contrôler et fait feu sur la bête. Elle recule un peu puis se cache dans son énorme carapace rocheuse. Elle se met subitement à courir vers lui, carapace devant; c’est tout comme un immense rocher qui lui fonce dessus, détruisant tous les autres rochers dans son chemin.

Cero laisse tomber un electro snare, puis court et se retourne pour faire feu! Il la touche et se planque derrière un rocher.

La bête déclenche l’electro snare, qui illumine la nuit, est ralentie un instant puis poursuit sa course vers Cero, toujours carapace devant et détruisant tout sur son passage.

Un coup de blaster vient d’en bas, de l’endroit où Cero a vu pour la dernière fois le chasseur; il vise la bête! Cero sort de sa cachette et court pour tenter de ne pas être écrasé puis tire à nouveau sur la créature. Celle-ci poursuit sa course vers lui mais semble se prendre la patte dans une fissure et est arrêtée net un instant. Le chasseur plus bas en profite pour tirer à nouveau et touche la bête; quelques morceaux de sa carapace volent en éclat!

Cero tire et la touche une nouvelle fois; cependant, bien que visiblement affectée par les attaques soutenues, elle se déprend la patte et fonce à nouveau, comme une force implacable de la nature, vers le rodian.

Cette fois-ci Cero n’y échappe pas; l’immense rocher qui fonce vers lui le frappe de plein fouet puis lui passe sur le corps. Cero revoit sa vie passer devant ses yeux; il subit une blessure critique, est complètement désorienté, est cloué au sol et en reprenant partiellement ses esprits, il réalise que son arme a été endommagée. La terre semble tourner autour de lui et son corps semble être cassé en mille morceaux.

Il réussi à focuser à nouveau suffisamment pour voir que le chasseur atteint encore une fois la bête, la blessant sévèrement. Cero s’injecte un stimpack, recule afin de prendre ses distances de la bête et tire à nouveau avec l’énergie du désespoir. La créature, attaquée de toutes part, s’écroule en lâchant un cri déchirant.

Le chasseur ne semble pas avoir abandonné et tire la créature affaissée. Cero reprend ses sens et se cache derrière elle, afin de ne pas être atteint. Le créature respire toujours, elle n’a été que tétanisée par les attaques du Model 77 de Cero.

Cependant le chasseur, sans que Cero s’en aperçoive, s’était approché pendant tout ce temps; Cero le réalise lorsqu’une grenade atteint la carapace de la bête! L’explosion fracasse les rochers qu’elle porte sur son dos et blesse Cero. La créature lâche un dernier cri et meurt visiblement sous cette ultime attaque. La neige tombe maintenant abondamment.

Cero sort subitement de sa cachette tire sur le chasseur puis l’atteint de plein fouet! Le chasseur semble être sur ses dernières réserves mais sort son blaster pendant que Cero recule afin de garder une distance. Le chasseur, un humain visiblement chevronné, le pointe de son arme et crie:

« Lâchez votre arme!! Vous et moi, même combat! Nous avons fait notre travail, nous n’avons pas besoin de mourir ici! »

Cero considère pendant un moment son adversaire, réalise qu’un faux mouvement de sa part serait une mort assurée, repense au piège qu’il a placé, puis lui fait signe de quitter. Celui-ci se pousse rapidement, non sans lui crier: « Vous êtes très fort, j’ai beaucoup de respect pour vous! »


Cero, ébranlé, prend un moment, sous la neige qui tombe, afin d’examiner la bête. Il ne comprend pas comment elle pouvait se déplacer si vite. En guise de trophée de chasse, il lui arrache une de ses énormes griffes puis reprend le chemin du retour, laissant les montagnes et la neige derrière lui.


Lors de sa traversée du marais vers la colonie, Cero s’assure de repasser vers l’endroit où il avait laissé un electro snare.

Il y trouve le chasseur, qui visiblement a mordu à l’hameçon. Celui-ci, ayant probablement, comme Cero, identifié le monticule comme lieu sécuritaire afin de monter son campement, n’a pas vu l’electro snare et a été tétanisé. Le pauvre, presque mort, git sur le sol.

Cero le considère pendant un moment. Il décide de lui enlever son écusson de Hacesi Corps, qu’il garde comme trophée, se sentant victorieux contre son adversaire. Il sort ensuite son vibro-knife, qu’il plante dans le sol près de l’homme, sachant qu’au réveil, celui-ci comprendra qu’il a été vaincu et qu’il aurait pu être tué.

Profondément satisfait de sa chasse, Cero poursuit son chemin vers la colonie minière…

Comments

Broc27

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.