Star Wars - Edge of the Empire

Saison 1, Acte 2, Épisode 4

L'exploration de l'épave

Cero et Toobiusk traînent Grawn jusqu’au transport puis Toobiusk s’occupe des blessures de ce dernier avant d’analyser les données de l’ordinateur de bord de la nacelle de sauvetage. Il s’agit d’une vidéo où l’on peut apercevoir, quelques instants seulement avant l’écrasement, les passagers de la nacelle, que le capitaine du vaisseau fustige pour avoir abandonné le navire prématurément. La vidéo se termine au moment de l’impact.

Désireux de faire avancer la mission avant que les autres Rodians se pointent, Cero réussit à convaincre Toobiusk de lui laisser piloter Mademoiselle pendant que Grawn est inconscient. Ils décident de poursuivre la mission et de se diriger vers la tête du vaisseau, telle qu’identifiée plus tôt par leurs senseurs.

Grawn se réveille subitement alors que le YT-1200 est en vol depuis seulement quelques instants et grogne bruyamment, se plaint de l’état de sa cabine (ensanglantée suite aux soins reçus par Toobiusk) et se dirige en chignant vers le cockpit. Il accepte, à contre-coeur, de laisser Cero piloter, lorsque Toobiusk le convainc que ce dernier est davantage en état.

Toobiusk utilise les senseurs du transport et détecte, en plus d’une clairière près de la tête du vaisseau, une seconde clairière plus subtile et partiellement dissimulée, parfaite pour poser le transport. Ils voient l’épave clairement sur l’écran des senseurs mais la détection visuelle en altitude est pratiquement impossible. Cero descend dans la vallée et pose Mademoiselle dans la clairière identifiée par Toobiusk.

Suite à une heure de repos afin de reprendre leurs esprits, le groupe sort à nouveau du transport pour reprendre l’exploration de la jungle luxuriante. Après quelques minutes de marche, le groupe aperçoit l’immense coque du navire. Cero devine que la coque a délibérément été couverte de feuillages et que plusieurs arbres ont physiquement été tirés vers elle afin de la couvrir davantage. Il remarque également que d’immenses morceaux de la coque sont manquants et qu’un campement de fortune, visiblement abandonné, a été construit au Nord de celle-ci.

Le groupe se dirige vers ce campement, visiblement abandonné, selon Cero, depuis une vingtaine d’années. Il n’est pas possible d’identifier le nombre de personnes y ayant séjourné mais il est clair que le campement a été vidé de tout objet utile depuis. Toobiusk dirige une fouille du camp en bonne et due forme. Pendant cette fouille, cependant, une créature surgit des feuillages et s’attaque directement à Toobiusk!

Il s’agit d’un Nexu. Cero réagit rapidement, le tire et le blesse sévèrement. Le coup de blaster, tiré à la hâte, fait tomber plusieurs branches et feuilles qui obstruent la vision de Grawn, qui dans le stress et la surprise manque son coup. Toobiusk rejoint à la course les autres membres du groupe et le Nexu détourne son attention vers son agresseur, Cero. Il lui saut au coup mais attrape plutôt son torse de sa grande gueule bien dentée et le blesse également sévèrement. Cero recule, parvient à atteindre le Nexu à la tête, lui crevant un oeil, puis Grawn tire à nouveau, achevant la bête.

Cero, pissant le sang, emprunte une lame à Toobiusk, se penche et arrache deux dents à la bête, l’une pour lui et l’une pour Grawn, en guise de trophée. Pendant ce temps Grawn, sans trop se préoccuper des blessures de Cero, lui explique que s’ils rencontrent un bébé Nexu noir, il faudra ne pas le tuer mais plutôt le tétaniser pour le ramener et en tirer profit. Cero mentionne qu’il les laissera faire, mais qu’il n’est pas intéressé à chasser une créature n’ayant pas atteint la maturité.

Désirant trouver un lieu sécuritaire pour traiter les blessures de Cero mais en poursuivant la mission, le groupe décide d’entrer dans la coque du vaisseau et de s’y cacher afin de laisser Toobiusk faire son travail.

Ils parviennent à identifier une entrée relativement facile, sous la forme d’un tube de lancement de nacelle de sauvetage, puis à y grimper. Comme la porte donnant sur ce tube est ouverte et endommagée, le groupe tente d’accéder au tube adjacent, dont la porte est fermée. Toobiusk, réalisant que l’ouverture automatique de la porte n’est pas possible sans énergie, parvient à trouver les pièces afin de réparer le mécanisme manuel de la porte, de l’ouvrir et d’ainsi donner accès au groupe au tube de lancement adjacent. Toobiusk ferme la porte derrière eux et traite la blessure de Cero dans la relative sécurité de ce tube, situé à une quinzaine de mètres au dessus du sol et permettant une vue imprenable sur la jungle qui les entoure.

Suite aux soins, le groupe retourne à l’intérieur de la coque afin de débuter l’exploration de celle-ci. L’état du vaisseau est pitoyable; il est grugé par la rouille, percé de partout et humide. Des bruits peuvent être entendus dans ses profondeurs.

À la recherche d’indications, Cero et Grawn parviennent à trouver un panneau dans un corridor sombre tout près. Le panneau indique les directions à suivre afin de rejoindre la salle de contrôle des senseurs ainsi que la sécurité du pont.

Pendant l’examen du panneau Grawn ne réalise pas qu’il a mis le pied sur un trou dans le sol servant de nid à un petit groupe de bark rats, des rats énormes à carapace. L’un des rats grimpe sur le pied de Grawn, qui le projète par réflexe, suscitant l’ire des autres rats, qui sortent du trou et s’attaquent sauvagement à son pied, le déchiquetant avec une rage effarante.

Grawn réagit rapidement et réussit à tuer les trois rats d’un seul coup de son blaster. Son pied est cependant gravement blessé et Toobiusk propose de retourner au tube de lancement afin de s’occuper rapidement de cette blessure.

De retour au tube et après le traitement Toobiusk suggère qu’ils auront besoin de lumière afin d’explorer l’épave. Il fabrique, à partir des comlinks de Cero et de Grawn et des pièces des systèmes électroniques d’ouverture des portes du tubes de lancement, des torches de fortune grésillantes et instables. Cero installe la sienne, à l’aide d’une courroie, au bout de son blaster.

Ils suivent le corridor menant à la sécurité du pont, car il recherchent un accès au pont du vaisseau. Ce faisant ils doivent éventuellement s’entraider afin de passer sous une chute d’eau qui coule dans le vaisseau dans une partie étroite du corridor.

Leur arrivée à la sécurité du pont leur permet de découvrir une salle vidée de son contenu, qui abritait jadis des forces de sécurité. Casiers et rangement pour des armes et des munitions sont sur place, mais tout semble avoir été pillé. Une porte ouverte donne sur un tube de turbolift. Le groupe emprunte alors une échelle dans le tube vide, leur permettant d’accéder au pont plus haut.

L’arrivée sur le pont du vaisseau leur permet de constater que tout, ou presque, a également été pillé à cet endroit, même de larges consoles. Les fenêtres du pont sont cassées et la végétations s’infiltre dans le lieu par tous les côtés. De nombreuses fissures sont visibles dans la coque et abritent visiblement des milliers de petits insectes rampants.

Une recherche sur le pont leur permet de trouver une vieille datacard, que Toobiusk parvient à réparer. Sur celle-ci se trouve une autre vidéo de l’écrasement, celle-ci tournée sur le pont du vaisseau, permettant de voir le capitaine criant ses ordres à l’équipage dans les derniers moments avant l’impact. Les dernières images permettent d’apercevoir que le capitaine, tout juste avant le choc, s’est précipité pour protéger une jeune Arkanian qui était avec lui sur le pont.

Une courte discussion sur l’importance de cette femme est interrompue pour le groupe alors que deux rodians, accompagnés d’un Trandoshan lourdement armé et, – surprise -, d’un IT-3PO visiblement très abîmé et maladroit, font leur entrée sur le pont.

Comments

Broc27

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.